Les safaris au sud-ouest de Botswana

Les safaris au sud-ouest de Botswana

Publié le : 22 octobre 20153 mins de lecture

Le Botswana est un des derniers sanctuaires encore intact de la planète La région de l’Okavango est un véritable miracle. Dédale d’îles, d’étangs et de canaux, son immense delta est un havre de paix pour la nature sauvage africaine : lions, éléphants, buffles, oiseaux, antilopes, girafes, zèbres y vivent paisiblement.

Qui n’a pas rêvé d’approcher les animaux d’Afrique, d’observer les troupeaux sauvages et de vivre une expérience inoubliable. Le Botswana est majoritairement plat et le désert du Kalahari est situé dans le sud-ouest du pays. C’est une région particulière, faite de collines rocailleuses, de marais salants asséchés et de buissons épineux. Le Botswana est dominé par le désert du Kalahari, qui couvre pratiquement 70 % de la superficie du pays. Le delta de l’Okavango, dans le nord-ouest du pays, est le second plus grand delta intérieur du monde avec une superficie de 18 000 km2. Le pan de Makgadikgadi, un grand désert de sel, est situé dans le nord. Le Botswana héberge différents types d’habitat pour la faune sauvage, dont le delta de l’Okavango, le désert du Kalahari, la prairie et la savane. Un passage par le désert du Kalahari est un incontournable de la destination Botswana. Le désert du Kalahari s’étend à l’est et au sud de la Namibie et se prolonge dans les pays voisins du Botswana et d’Afrique du Sud. Dans cette région semi-désertique, les dunes rouges alternent avec les lits des rivières asséchées, plantées d’immenses acacias. Mais contrairement au Namib, ce n’est pas un désert sans eau, il y pleut régulièrement et la partie centrale est plantée de savane à laquelle une graminée plumeuse (l’esparto) donne un aspect argenté lorsqu’elle ondule sous le vent. Un safari sud-ouest du Botwana vous fera découvrir des paysages et une faune fascinante. Autrefois, le Kalahari n’était habité que par les Bochimans, un peuple de petits chasseurs nomades à la peau claire et à la curieuse langue à clics, qui parcouraient le désert en quête de gibier et de végétaux. Malheureusement aujourd’hui, seule une infime minorité a conservé son mode de vie ancestral. Les autres travaillent chez les fermiers blancs comme chasseurs ou gardiens de troupeaux. Leurs capacités à décrypter le désert sont restées intactes. Ils sont considérés comme les meilleurs trackers de l’Afrique Australe et font d’excellents accompagnateurs de safari. La région de Mariental avec ses décors de dunes rouges et la région de Tsumkwe offrent de magnifiques rencontres avec eux.

Plan du site